oJean-Yves Le Drian, Ministre des de l'Europe et des Affaires étrangères avec son homologue Heiko Maas, Ministre des Affaires Étrangères à Berlin, Mai 2018. Foto: imago/Jens Schicke
© imago/Jens Schicke

Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires Étrangères Le Triomphe de la Diversité

Jean-Yves Le Drian

Une union franco-allemande pour la culture européenne

La réception des lettres françaises et francophones à la Foire du livre de Francfort en octobre 2017 a durablement marqué les esprits européens. Cet événement a mis en lumière le lien remarquable qu’entretiennent nos publics et nos écrivains, comme l’atteste aujourd’hui le succès outre-Rhin de Leila Slimani, Michel Houellebecq et Virginie Despentes et en France de Herta Müller, Bernard Schlink et Hans Magnus Enzensberger. C’est l’une des réussites historiques du Traité de l’Elysée que d’avoir permis un tel rapprochement culturel entre nos pays. On en connait les magnifiques réalisations : la mobilisation pour l’apprentissage de la langue de l’autre, la création de l’Office franco-allemand pour la jeunesse, les centaines de jumelages entre villes des deux côtés du Rhin.

A Francfort, le Président de la République et la Chancelière ont ainsi placé la culture au cœur de la relance du projet européen. A travers la culture, c’est notre identité d’Européens que nous affirmons, ce sont aussi nos valeurs : le plurilinguisme, la défense de la création et des créateurs, la vitalité démocratique de nos sociétés civiles. Les industries culturelles et créatives sont également source de croissance d’emplois sur notre continent. En un mot, la culture est un atout-maître de l’Europe.

Avec mon homologue Heiko Maas, nos ministères prennent toute leur part, à côté de ceux de nos collègues Françoise Nyssen et Monika Grütters et des collectivités territoriales, pour mobiliser les Français, les Allemands et les Européens autour de la défense de cet atout, alors que notre modèle culturel connaît une forte concurrence. Contre l’hégémonie de l’anglais, l’union franco-allemande de la culture passe par le partage et la diffusion de nos langues ; elle doit être, forte de son réseau d’établissements scolaires et d’apprenants dans les deux pays, à l’avant-garde de la mise en œuvre du Plan pour la langue française et le plurilinguisme présenté par le Président de la République le 20 mars dernier. Contre l’obscurantisme et la radicalisation des esprits, l’union franco-allemande est celle des idées et des savoirs, grâce notamment à la transformation de l’Université franco-allemande en véritable « incubateur » d’universités européennes, comme l’a proposé le Président de la République lors du discours de la Sorbonne. Contre l’uniformisation des contenus culturels et la dérégulation à tous vents, nos sociétés audiovisuelles publiques doivent être à l’avant-garde de la souveraineté numérique de l’Europe en créant les conditions d’un Netflix européen.

Nos diplomates seront les artisans de cette ambition. Les réseaux diplomatiques et culturels seront à la pointe de l’union franco-allemande pour la culture européenne, à l’image des dix nouveaux centres culturels conjoints qui seront lancés prochainement. Ils symboliseront notre communauté d’action pour le rayonnement de la culture européenne à travers le monde.

Jean-Yves Le Drian est Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de la France

Ici, vous pouvez lire la version allemande.

Uni pour la culture en Europe: Jean-Yves Le Drian et Heiko Maas à l'occasion d'une visite de la communauté artistique "Ateliergemeinschaft Gerichtshöfe" à Berlin, Mai 2018. Foto: Florian Gaertner/Imago Vergrößern
Uni pour la culture en Europe: Jean-Yves Le Drian et Heiko Maas à l'occasion d'une visite de la communauté artistique "Ateliergemeinschaft Gerichtshöfe" à Berlin, Mai 2018. © Foto: Florian Gaertner/Imago

 

Zur Startseite